Se laver avec du liquide vaisselle ? C’est inconcevable. C’est pourtant ce que vous faites.

  • Home
  • Beauté
  • Se laver avec du liquide vaisselle ? C’est inconcevable. C’est pourtant ce que vous faites.

Cela vous semble inconcevable ? Pourtant la plupart des shampoings, gels douches et nettoyants visage ont le même agent moussant que votre liquide vaisselle : le Sodium Laureth Sulfate. Vous pouvez faire le test tout de suite et aller vérifier par vous même dans votre salle de bain.

Qu’est-ce que le Sodium Laureth Sulfate (ou SLS) ?

C’est un tensio-actif sulfaté (ce qui CRÉER LA MOUSSE dans un produit) souvent utilisé dans l’industrie pour NETTOYER LES SOLS ET LES MOTEURS. Il permet de DÉCAPER la saleté grâce à son action détergente. Le SLS est très utilisé dans les produits d’hygiène parce qu’il ne coute pas cher et se conserve bien.

Quel effet a-t-il sur notre peau ?

Cet actif très irritant décape la peau au point de fragiliser l’épiderme en attaquant la protection naturelle de la peau. Ce qui provoque une PEAU SÉCHE QUI TIRAILLE ET QUI DÉMANGE. La peau fragilisée va favoriser la pénétration des fameux perturbateurs endocriniens dans notre organisme. Vous savez, ces petites molécules qui dérèglent nos hormones et notre thyroïde. On aura l’occasion d’en parler plus tard.

Et pour les cheveux colorés, le SLS fait dégorger la couleur encore plus vite.

Décidément, il n’a rien à envier !

Et sur le long terme

En toute logique, la peau ou le cuir chevelu une fois décapé va se défendre. Donc il va PRODUIRE DU SÉBUM pour graisser et réparer naturellement la peau irritée. Les cheveux ou la peau redeviennent sales encore plus rapidement. Donc ON RELAVE PLUS SOUVENT et on agresse encore plus. Et c’est un CERCLE VICIEUX qui nous abîme la peau, le cuir chevelu et les cheveux.

Comment repérer les produits sulfatés ?

Ce n’est pas simple car il est vraiment partout. Mais si on s’approche de la liste des ingrédients INCI (International Nomenclature of Cosmetic Ingredients), c’est à dire LA LISTE DES INGRÉDIENTS DU PRODUIT. Il est facilement identifiable. Il se situe très souvent en 2ÈME INGRÉDIENT, juste après WATER = eau.


A savoir : les ingrédients de la liste INCI sont écrits dans l’ordre décroissant de concentration. C’est a dire que le principal ingrédient sera en première place et que l’ingrédient le moins présent sera écrit à la fin. 90% des ingrédients sont de l’eau et des tensioactifs. 5% sont des gélifiants pour la texture et le reste concerne les conservateurs, colorants, parfums et principes actifs.


Il n’est pas le seul à être irritant. Dans les plus connus il y a le sodium lauryl sulfate, ammonium lauryl sulfate, Sodium cetearyl sulfate et Sodium Myreth Sulfate

Par quoi le remplacer ?

Les alternatives au sulfates sont bien souvent des dérivés de la Coco ou du sucre. C’est le cas du Sodium Coco Isethionate (SCI) que j’utilise pour fabriquer mes shampoings solides par exemple. Et c’est là qu’on sent la différence avec les sulfates courants !

Il existe aussi des tensioactifs ultra-doux mais plus rares : Lauryl Glucoside, Decyl Glucoside, Coco Glucoside.

Mon retour sur l’arrêt du SLS

J’ai totalement arrêté d’utiliser des produits d’hygiène contenant du SLS depuis environ 2 ans. Et je ne reviendrais plus jamais à des produits contenant cet actif ! Dès les premiers mois la différence se fait. J’ai même réussi à espacer les shampoings au point d’en arriver à un lavage par semaine. Pas besoin de plus, mes cheveux graissent beaucoup moins vite.

Et vous ? Vous faites attention à la composition de vos produits du quotidien ?

Leave a Comment